La robotique et les télécommunications

07 Déc 2017
12:15
Site Renaudot - 53 rue Theophraste Renaudot

La robotique et les télécommunications

À sa manière, l’action d’un robot social peut être successivement passive, évocatrice, active ou réactive. Des performances artistiques aux applications dans le domaine des télécommunications, tous les aspects de ces robots, telles que les interconnexions sociales entre les machines et les humains et entre les machines via Internet sont en cours d’exploration. Comme ces machines semblent évoluer vers une plus grande complexité, leurs interfaces doivent constamment être simplifiées.

Par ailleurs, celles-ci doivent aussi être adaptables puisqu’elles seront utilisées par différents usagers et pour différentes finalités. La facilité d’utilisation doit notamment tenir compte des différents niveaux de compréhension de ces utilisateurs. C’est pourquoi les interfaces doivent être aussi naturelles que possible, plus agréables, plus conviviales et plus facilement enseignables. L’interaction avec les machines est généralement complexe et présuppose qu’on ait lu un mode d’emploi à l’avance… C’est l’une des raisons pour laquelle on développe des robots anthropomorphiques, afin de conduire des recherches sur des manières de développer des relations plus intuitives avec certaines machines.